Imprimer

Atelier d’échange sur la problématique liée à l’accès au crédit et délai de grâce

le .

Toujours dans sa campagne nationale de plaidoyer fait par les jeunes dans le cadre du projet « Jeunesse pour la consolidation de la paix au Burundi, Y4PBB II », PARCEM en collaboration avec les membres de la plateforme nationale de plaidoyer (initiée par PARCEM) ont organisé en date du 12/12/2018 un atelier sur la problématique lié à l’accès au crédit pour les jeunes. L’objectif de cet atelier était de :

       Soumettre les doléances des jeunes aux Banques et micro finances pour qu’un délai de grâce de trois mois leur soit accordé.

       Plaider pour la mise en place d’un Fonds de financement spécifique pour l’Insertion économique des Jeunes à des conditions préférentielles car un manque grandissant de moyens financiers à des taux préférentiels s’observe actuellement pour soutenir spécifiquement les initiatives économiques des jeunes.

       Sensibiliser les Banques et les Micro finances sur les défis relatifs aux processus de remboursement de jeunes qui démarrent les microprojets avec un crédit sans période de grâce ;

Au cours de cet atelier, les jeunes ont pu exprimer les difficultés qui les bloquent dans leur insertion socio-économique notamment :

Imprimer

Atelier d'échange sur la problématique liée aux frais d'adhésion

le .

Dans sa  campagne nationale de plaidoyer fait par les jeunes dans le cadre du projet « Jeunesse pour la consolidation de la paix au Burundi, Y4PBB II »,PARCEM en collaboration avec les membres de la plateforme nationale de plaidoyer ont  organisé en date du 4 décembre 2018, un atelier  sur " La problématique des frais d’adhésion "qui a vu la participation d’un grand nombre des invités notamment les chefs de groupements, les représentants des Ministères, les représentants des Organisations de la Société Civile œuvrant dans la promotion des jeunes etc.

En effet, les frais d’adhésion sont  un montant exigé par les anciens du métier aux nouveaux qui veulent débuter le métier,  une exigence non formelle mais qui constitue un obstacle pour l’esprit d’entreprise. Ces frais d’adhésion varient en montant  mais également pour la raison de payement en fonction du métier.

Imprimer

Point de presse à l'occasion de la commémoration du 70ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

le .

A l’occasion de la commémoration du 70ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, PARCEM se réjouit de l'inscription de la déclaration universelle des droits de l'homme dans les textes fondamentaux comme la Constitution burundaise.

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme a marqué les changements positifs dans le monde. Par exemple : C’est la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme du 10 décembre  1948 qui a été à la base du processus de la décolonisation.

PARCEM invite

Imprimer

Exigence d’expérience professionnelle dans l’octroi de l’emploi

le .

Dans sa campagne nationale de plaidoyer pour les jeunes en vue de sensibiliser tous les burundais sur les défis  qui bloquent les jeunes à s’auto développer à travers l’approche « Plaidoyer fait par les jeunes et pour les jeunes », PARCEM avec les jeunes membres de la plateforme nationale de plaidoyer implantée par PARCEM ont organisé  un point de presse en date du 28/11/2018 autour du thème « Exigence d’expérience professionnelle dans l’octroi de l’emploi ».

Au cours de cette conférence, les jeunes ont montré les conséquences de cette problématique notamment: