Imprimer

Campagne sur le leadership politique burundais

le .

Constatant que de plus en plus il s’observe  un déficit de leadership au sein de la classe politique Burundaise, PARCEM lance une campagne pour le réveil de la conscience citoyenne sur le leadership politique Burundais .Pour ce, elle  interpelle la classe  politique de s’occuper des véritables défis nationaux.

Imprimer

Que les hauts cadre & Ministres rendent leurs tabliers!

le .

Depuis 2011, le Burundi s’est doté du Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté 2e génération (CSLPII). C’est un document qui trace les orientations stratégiques et les choix macroéconomiques judicieux pour tirer le Burundi de cette pauvreté endémique. C’est un document de mobilisation des fonds par excellence dans le contexte de la déclaration de PARIS sur l’efficacité de l’Aide Publique au Développement(APD). A travers ce document, le Burundi devrait exprimer les besoins concrets nécessitant des appuis directs avec des résultats tangibles. Ce qui fut fait.

Imprimer

Insécurité grandissante

le .

Dépuis une certaine période, le Burundi vit une situation de recrudescence de l’insécurité liée aux crimes organisés de toute sorte. Chaque citoyen qui aime ce pays peut se demander la cause. PARCEM, après une longue période d’observation, d’investigation et de recueil d’informations tente d’expliquer la cause de cette insécurité et formule des recommandations à l’endroit du Gouvernement.

cliquer ici pour la suite

Imprimer

La vision 2025, le CSLP II ont-ils une valeur?

le .

Après les assemblées annuelles du FMI et de la Banque Mondiale, il a été remarqué que plusieurs pays africains sont entrain de décoller au niveau économique. Le Burundi, dix ans après la guerre reste à la traine du moins selon le premier rapport de suivi de la situation économique et financière du Burundi produit par la Banque Mondiale. On peut se demander le rôle que jouent les deux documents (la vision 2025 et le CSLP II). 

Cliquer ici pour la suite