Imprimer

Point de presse sur l'impact du retrait du Burundi dans l'Accord de Cotonou et du programme AGOA

le .

Après que l’Union européenne ait formellement décidé  l’ouverture de consultations sur l’avenir de la coopération avec le Burundi selon l’article 96 de l’accord de Cotonou, le Président des Etats -unis, Barack Obama vient d’annoncer son intention de retirer au Burundi le statut de partenaire commercial privilégié des Etats-Unis à travers le programme AGOA.

Imprimer

Conférence publique sur le thème:"Relance économique centrée sur la bonne gouvernance réelle et un leadership fort pour un Burundi émergent et stable d’ici 2030."

le .

 

Dans le cadre de son Centre de Réflexion Intellectuelle " Murikir’Uburundi ", PARCEM a organisé une conférence publique de réflexion en date du 27 octobre 2015 sur le thème : "Relance économique centrée sur la bonne gouvernance réelle et un leadership fort pour un Burundi émergent et stable d’ici 2030."Il s’agit d’un exposé inédit qui montre l’état de lieux, les potentialités, l’impact du contexte, les perspectives d’avenir, de sortie de crise etc.

 Cliquer ici pour lire en intégralité l’exposé

Imprimer

Conférence-débat sur le thème :" la gestion négociée de l’espace public."

le .

PARCEM a mis sur pied  le Cercle de Réflexion Intellectuelle « Murikira Uburundi » sous forme de think-tank permettant  des débats hautement scientifiques et intellectuels sur des situations, des phénomènes et des crises sociopolitiques tant au niveau national qu’international. Cela permettra d’avoir des réflexions menées avec rigueur et objectivité.C’est dans ce sens que PARCEM  a organisé en date du 30 septembre 2015, le premier débat sur le phénomène de la crise actuelle dans un sens strictement intellectuel sur le thème : « La gestion négociée de l’espace public».

Imprimer

Déclaration de PARCEM par rapport au dialogue annoncé par le gouvernement

le .

Dans un pays en crise politique profonde comme le notre avec des répercussions sécuritaires sérieuses, le mot dialogue sonne bien quand il est annoncé. En effet, le gouvernement en place vient d’annoncer un dialogue inter burundais sans médiation extérieure.

Cliquer ici pour lire en intégralité la déclaration