Imprimer

Analyse de PARCEM à l'occasion de la journée Internationale dédiée à la jeunesse

le .

A l’occasion de la journée Internationale dédiée à la jeunesse, PARCEM constate que cette journée arrive au moment où la situation des jeunes laisse à désirer dans notre pays. Tenez : nous avons un taux de croissance de la population aux allures inquiétantes : 75 % de la population ont moins de 35 ans, le chômage en milieu rural est de 55 % et 65 % en milieu urbain. Les jeunes sont confrontés à un grand défi lié au chômage. Malheureusement, les jeunes semblent être laissés à eux-mêmes, parce que d’une part, leurs défis ne sont pas tenus en considération dans la mise en application des politiques de l’Etat, et d’autre part, leurs initiatives sont souvent bloquées par certains textes réglementaires qui ne favorisent pas l’environnement des affaires au niveau local, le manque d’espace et/ou des facilités d’épanouissement des jeunes ce qui est un grand handicap qui ouvre la voie à l’inoccupation et par conséquent au manque de réflexion objective des jeunes.

Imprimer

Analyse de PARCEM par rapport à la politique de développement local

le .

A l’occasion de la journée dédiée à la commune célébrée chaque année le premier samedi du mois d’août, PARCEM vient d’écrire une correspondance à deux Ministres dont celui de l’Intérieur, de la Formation Patriotique et de Développement Local et celui de la Décentralisation et de la Réforme Institutionnelle. A travers cette correspondance, PARCEM fait une analyse sur les défis qui handicapent le développement communal et les solutions qui pourraient relancer le développement économique des communes.

En effet, c’est la décentralisation qui fait de la commune l’entité de base de développement communautaire et vise deux nobles objectifs qui en expriment l’importance à savoir:

Imprimer

Journée mondiale de la population arrive au moment où le pays ne se dote pas encore d'une politque de population.

le .

Le 11 juillet de chaque année, le monde entier célèbre la journée mondiale de la population. A cette occasion, PARCEM constate que le Burundi se trouve devant un danger imminent d’explosion démographique. Elle recommande au gouvernement de mettre sur pied une politique de population.

Cliquer ici pour lire en intégralité le point de presse.