Imprimer

Analyse de PARCEM à l'occasion de la journée Internationale dédiée à la jeunesse

le .

A l’occasion de la journée Internationale dédiée à la jeunesse, PARCEM constate que cette journée arrive au moment où la situation des jeunes laisse à désirer dans notre pays. Tenez : nous avons un taux de croissance de la population aux allures inquiétantes : 75 % de la population ont moins de 35 ans, le chômage en milieu rural est de 55 % et 65 % en milieu urbain. Les jeunes sont confrontés à un grand défi lié au chômage. Malheureusement, les jeunes semblent être laissés à eux-mêmes, parce que d’une part, leurs défis ne sont pas tenus en considération dans la mise en application des politiques de l’Etat, et d’autre part, leurs initiatives sont souvent bloquées par certains textes réglementaires qui ne favorisent pas l’environnement des affaires au niveau local, le manque d’espace et/ou des facilités d’épanouissement des jeunes ce qui est un grand handicap qui ouvre la voie à l’inoccupation et par conséquent au manque de réflexion objective des jeunes.

 

Pour ce, PARCEM rappelle aux jeunes que seul le travail honnête est la source du bonheur et demande à ceux qui le peuvent d’investir en eux, afin de découvrir leurs talents. Elle   recommande aux jeunes de se regrouper dans des associations pour faire connaitre leurs besoins et au gouvernement d’être toujours à l’écoute des jeunes et de créer un environnement favorable aux activités de leur autopromotion.