Imprimer

Le secteur des marchés publics en panne !

le .

Depuis un certains temps, la corruption s’est enracinée de manière remarquable dans la passation des marchés publics malgré que cette dernière a une importance capitale dans la concrétisation des services publics. Lors d’un point de presse animé ce 25 septembre 2017,  PARCEM s’inquiète sur

les critères préétablis récemment considérés dans la passation des marchés publics relatifs à la collecte des déchets ménagers et la gestion des parkings en Mairie de Bujumbura. A titre de rappel, le Directeur National  de PARCEM est revenu sur les marchés liés à la construction de routes MAKEBUKO-RUYIGI, BUBANZA-NDORA ainsi que la construction du barrage de KAJEKE.

Revenant sur les marchés de collecte des déchets ménagers et la gestion des parkings, PARCEM insiste sur le renforcement des entreprises publiques déjà existantes (ex : la SETEMU pour la collecte des déchets ménagers, etc.) au lieu de donner le marché aux sociétés privées qui laissent transparaitre des inquiétudes quant à leur expertise et compétences. C’est pourquoi PARCEM interpelle la conscience de la classe politique y compris le gouvernement de prendre en main cette question afin de veiller à la qualité des services octroyés. Pour ce, il faut une volonté politique de la part des dirigeants et de la justice de montrer ses capacités en frappant fort ceux qui négligent le devoir du citoyen et en cas de besoin, appliquer des sanctions administratives.