Imprimer

Modification de la Constitution annoncée:Quels enjeux et perspectives

le .

En cette période où le processus de modification de la Constitution est amorcé, PARCEM   lance un avertissement sur certains articles de la Constitution auxquels il ne faut jamais toucher lors de l’amendement. Ici, PARCEM se réfère sur l’article 299 qui stipule que :"Aucune procédure de révision ne peut être retenue si elle porte atteinte à l’unité nationale, à la cohésion du peuple burundais, à la laïcité de l’Etat, à la réconciliation, à la démocratie, à l’intégrité du territoire de la République. "D’où la modification de la Constitution exige une prudence extrême.

Cliquer ici pour lire en intégralité le point de presse.