Imprimer

PARCEM dénonce la généralisation de la ''concussion'', une infraction connexe à la corruption commise dans l'impunité totale

le .

PARCEM s’inquiète de la généralisation de la pratique de concussion constatée après des enquêtes faites sur base des doléances et de dénonciation de la population et des données recueillies à travers les points focaux de PARCEM disséminés à travers le pays. Or,cette infraction est bien définies et punie à l’article 50 de la loi n°1/12 du 18 avril 2006 portant mesures de prévention et de répression de la corruption et des infractions connexes. C’est l’une des infractions les plus réprimés.

Cliquer ici pour lire en intégralité